Récit érotique : Les Exploits d’un jeune Don Juan – Chapitre XI

Les Exploits d'un jeune Don Juan

À table on fut très gai. Mon père s’occupait de maman. M. Franck s’empressait autour de ma tante. Je m’entretenais avec mes sœurs. On avait donné ma chambre à l’invité. Je devais coucher au même étage que les femmes, dans la chambre d’Élise, qui partageait celle de Berthe avec Kate. Quand tout le monde fut … Lire la suite

Récit érotique : Les Exploits d’un jeune Don Juan – Chapitre X

les exploits dun Jeune don juan

Le Château était encore endormi quand je redescendis et me recouchai. Ma mère me réveilla en m’apportant le déjeuner. Elle m’apprit qu’il me fallait, le lendemain, aller à la gare prendre mon père qui viendrait avec ma sœur aînée, Élise. Ma mère était de très bonne humeur, mais ce n’était pas le cas de Berthe, … Lire la suite

Les Exploits d’un jeune Don Juan – Chapitre IX

les exploits d'un jeune don juan

Un jour, ma mère décida que toutes les servantes coucheraient au dernier étage du Château, sous les toits. Elles se mirent à s’installer, là-haut, pour le soir même. Je les regardai faire. Au moment où l’une d’elles, avec son matelas dans les bras, montait doucement les dernières marches, j’allai derrière elle et lui soulevai les … Lire la suite

Les Exploits d’un jeune Don Juan – Chapitre VII

les exploitsdun jeune don juan

Peu de temps après que j’étais rentré dans ma chambre, ma mère et ma tante arrivèrent et m’annoncèrent la visite de mon père, elles me dirent aussi que Berthe s’était couchée à cause d’une indisposition. Ma mère ajouta que l’indisposition n’était pas grave, qu’elle serait bientôt rétablie et que, par conséquent, il valait mieux que … Lire la suite

Les Exploits d’un jeune Don Juan – Chapitre V

Les exploits d'un jeune don juan

La fête du saint patron de la chapelle du Château arriva, et cela donna lieu à une grande fête qui était précédée par la confession des habitants du Château. Ma mère avait décidé de se confesser ce jour-là et ma tante comptait faire de même, les autres habitants du Château ne devaient pas rester en … Lire la suite

Roman de l’automne : les onze mille verges – Chapitre IX – Epilogue

Le jour de l’exécution arriva, le prince Vibescu se confessa, communia, fit son testament et écrivit à ses parents. Ensuite, on fit entrer dans sa prison une petite fille de douze ans. Il en fut étonné, mais voyant qu’on le laissait seul, il commença à la peloter. Elle était charmante et lui dit en roumain … Lire la suite

Roman de l’automne – les onze mille verges – Chapitre VI

Le siège de Port-Arthur était commencé. Mony et son ordonnance Cornaboeux y étaient enfermés avec les troupes du brave Stoessel. Pendant que les Japonais essayaient de forcer l’enceinte fortifiée de fils de fer, les défenseurs de la place se consolaient des canonnades qui menaçaient de les tuer à chaque instant, en fréquentant assidûment les cafés … Lire la suite

Roman de l’automne – les onze mille verges – Chapitre V

« Son Excellence le général Kokodryoff ne peut recevoir en ce moment. Il trempe sa mouillette dans son œuf à la coque. – Mais, répondit Mony au concierge, je suis son officier d’ordonnance. Vous autres, Pétropolitains, vous êtes ridicules avec vos suspections continuelles… Vous voyez mon uniforme ! On m’a appelé à Saint-Pétersbourg, ce n’était pas, je suppose, … Lire la suite

Roman de l’automne – les onze mille verges – Chapitre IV

11000 verges 3

Le scandale fut très grand. Les journaux parlèrent de cette affaire pendant huit jours. Culculine, Alexine et le prince Vibescu durent garder le lit pendant deux mois. Pendant sa convalescence, Mony entra un soir dans un bar, près de la gare Montparnasse. On y consomme du pétrole, ce qui est une boisson délectable pour les … Lire la suite

Roman de l’automne : les onze mille verges – Chapitre III

Quelques jours après la séance que le cocher de fiacre 3269 et l’agent de police avaient achevée de façon si bizarre, le prince Vibescu était à peine remis de ses émotions. Les marques de la flagellation s’étaient cicatrisées et il était mollement étendu sur un sofa dans un salon du Grand-Hôtel. Il lisait pour s’exciter … Lire la suite