Roman de l’automne : les onze mille verges – Chapitre VIII

les 11000 verges

Prisonnier sur parole, Mony fut libre d’aller et de venir dans le camp japonais. Il chercha en vain Cornaboeux. Dans ses allées et venues, il remarqua qu’il était surveillé par l’officier qui l’avait fait prisonnier. Il voulut en faire son ami et parvint à se lier avec lui. C’était un sintoïste assez jouisseur qui lui … Lire la suite

Roman de l’automne – les onze mille verges – Chapitre VII

Après l’exécution sommaire de l’espion Egon Müller et de la putain japonaise Kilyému, le prince Vibescu était devenu très populaire dans Port-Arthur.Un jour, le général Stoessel le fit appeler et lui remit un pli en disant : « Prince Vibescu, bien que n’étant pas russe, vous n’en êtes pas moins un des meilleurs officiers de la place… … Lire la suite